Publié le 1 Juin 2009

Comme je vous l'ai déjà dit je suis une "choco addict" et certains mariages sur fond de pâte sablée sont...terribles !!

Voici donc une tarte "anti-light", que je vous conseille de fuir si vous êtes au régime et d'adopter si vous voulez vous faire palisir....




Ingrédients :
1 pâte sablée (recette ici)
Quelques cuillères àsoupe de caramel fondant (recette
ici)
250 g de chocolat
Pour la version nappage ganache :
crème fraîche (sans lait pour moi)
2 jaunes d'oeufs
50 g de margarine ramollie

Préparation:
Etaler la pâte sablée  et en garnir votre moule . Découper les bords qui dépassent et la placer 1/2 heure au frais.
Sortir la pâte du frais, en piquer le fond à la fourchette et l'enfourner à 160 °C pour 20-25 minutes.
Astuce : Cette étape peut se faire à l'avance et le fond de tarte se congèle sans aucun problème.

Une fois doré, retirer le fond de tarte du four et  laisser refroidir.
Lorsque la pâte est froide, garnir le fond de caramel fondant.
La quantité de caramel dépendra de  l'épaisseur souhaitée de la "couche caramel".

Pour la dernière couche
:
- Pour une couche chocolat croquant
:
 Faire fondre le chocolat
uniquement et le déposer sur le caramel à l'aide d'une spatule.
Bien lisser le tout et mettre au frais.

            - Pour un nappage chocolat fondant, il suffit de faire une ganache : Faire fondre le chocolat et verser la crème chaude dessus, remuer vivement et ajouter les jaunes d'oeufs avec la margarine ramollie.

        - 
Pour la décoration type millefeuille :
Sortir la tarte avant que le chocolat n'est trop durci.
Remplir une petite poche à douille très fine de caramel fondan et dessiner une série de cercles connentriques sur le nappage chocolat.
Tirer des traits triangulaires avec un couteau tantôt dans un sens tantôt dans l'autre.

Placer au frais et régalez-vous !

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin sucré

Repost 0

Publié le 25 Mai 2009




Bah oui je sais mais quand on aime on ne compte pas et face au succès des mes précédentes madeleines, je me suis dit qu’une nouvelle tentative serait bien accueillie.

J’ai donc légèrement modifié ma recette précédente ( ici ) en corsant leur goût avec quelques zestes d’oranges et le jus d’1/2 orange pressée, qui se marie très bien avec les pépites de chocolat que j’y ai ajoutées.

 

Ayant peu de temps, devant moi et mes moules à madeleines étant déjà occupés dans le four, j’ai donc revisité la forme « ancestrale »  en optant pour des minis-moules à muffins.

Sacrilège pour les puristes de LA madeleine ! Des madeleines qui n’ont pas une tête de madeleine !!! 

Mais pour ma décharge, elles avaient une très jolie bosse et plein de charme….

 

Je propose également cette recette pour le Concours sur le thème des madeleines chez  Clara & Compagnie (voir billet précédent),

 

J'en profite pour vous rappeler que pour être prévenu dès la publication d’un nouvel article, il vous suffit de vous inscrire à ma Newsletter en indiquant votre mail dans le pavé « Newsletter » en haut à gauche de l’écran.

 

A bientôt.

 

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin sucré

Repost 0

Publié le 21 Mai 2009

Après mes biscuits zigzagués/zébrés, je vous présente mes madeleines en robe marbrée 2 chocolats.
Quelques rayons de soleils et mes mad'eleines ne se sentent plus...
Les voilà qui se pavanent dans ma cuisine avec un tout nouveau paréo croquant et marbré ...
Peut-être, espèrent elles protéger leur « bosse » de quelques coups de ...soleil gourmand ou épargner leur moelleux et leur fondant vanillé ?
Quoiqu'il en soit, les voilà sur les « podium de ma cuisine » à se prendre pour des cooking' victim avant de plonger, la tête la première, dans une tasse de thé bien chaude pour une petite baignade en douceur....
Et avant même qu'elles ne réalisent qu'elles « avaient bu la tasse », c'est la tasse qui était bu et les madeleines qui étaient mangées...
Quel terrible revers du succès pour ces nouvelles pin-up du « bord de tasse » ! Fini la bronzette sur les plages sucrées du petit déjeuner ou du goûter.... victimes de leur succès et tout ça à cause d'un tout nouveau paréo !



Ingrédients pour environ 20 madeleines:

3 œufs moyens
120 g de farine
100 g de margarine ou beurre
150 g de sucre
2 sachets de sucre vanillé
Extrait de vaille
1 cuillère à café de levure chimique
1 pincée de sel

Coques chocolatées :
200 g de chocolat pâtissier
1/2 tablette ou pépites de chocclat blanc




Préparation :
Casser les œufs et les battre rapidement à la fourchette avec une pincée de sel.
Ajouter les sucres et la vanille aux œufs, mélanger doucement.
Faire fondre à feu doux la margarine.
L'ajouter à la farine et à la levure.
Laisser reposer la pâte au frigo au minimum 2h, l'idéal étant de le faire la veille.
Préchauffer votre four à 230°.
Remplir les alvéoles du moule à madeleines d'une cuillère à café de pâte (elles gonflent à la cuisson).
Enfourner environ 8 mn, jusqu'à ce que la petite bosse caractéristique se forme. Baisser ensuite à 180° pendant 5 mn pour permettre aux madeleines d'être cuites à cœur.


Une fois la cuisson terminée , enduire les empreintes à madeleines (silicone) de chocolat, y déposer les madeleines et mettre à durcir au frais puis lorsque la coque a durcie, les démouler.



Cette recette participe au Concours de Clara & Compagnie sur le thème des madeleines, alors allez y !! 

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin sucré

Repost 0

Publié le 19 Mai 2009

Aujourd'hui j'ai décidé de vous faire pleurer....
Comment me direz-vous ?
Je n'ai pas d'histoire « à fendre le cœur » à vous raconter, ni la fin poignante d'un livre ou d'une série à vous divulguer mais plutôt quelques recettes à base d'oignons et les oignons, ça fait pleurer !!!
Je confirme et je signe, car j'ai essayé un maximum de trucs de grand-mère et autres bons conseils de copines : Rien ne marche quand on épluche des oignons (et autres cousins....) ON PLEURE !!!
Je peux donc vous tendre un mouchoir solidaire mais la plus jolie consolation sera, croyez-moi, dans votre assiette .
Alors séchez vos larmes et ouvrez la bouche !


Voici donc une recette de petits pains moelleux au confit d'oignons rouges, excellents pour caler un p'tit creux sans se fatiguer.
J'ai choisi des oignons rouges car mois forts et plus sucrés que les oignons jaunes mais vous pouvez faire de même avec toute sorte d'oignons et même des échalotes.

 

Ces petits pains se congèlent très bien et accompagnent aussi bien un déjeuner qu' un pique-nique improvisé..


Côté photos, ça donne ...



Et voilà, le contenu de votre panier pour vous y atteler :

Pour la pâte à pain moelleuse c'est ici

Pour le confit d'oignons rouges
5 oignons rouges émincés finement
3 c.à soupe de vinaigre blanc
3 c.à soupe de sucre en poudre
De l'huile
Sel, Poivre
1 jaune d'œuf


Préparation:
Pendant que vote pâte lève, préparer le confit d'oignons
Dans une casserole, faire revenir les oignons émincés dans un fond d'huile.
Lorsqu'ils sont translucides, y ajouter le sucre et le sel.
Laisser réduire .

Astuces :
Pour gagner du temps , quand je décide d'hacher les oignons j'en hache une grande partie d'un coup puis je les congèle par petites portions dans des moules en silicone (ou à glaçons).
De cette façon, je les sors au fur et à mesure du besoin et surtout, quand je pleure, c'est une fois pour toutes !!

Une fois que les oignons confits sont prêts, déglacer votre casserole en y ajoutant le vinaigre blanc.
Remuer le tout et remettre à feu doux pour évaporation.

Lorsque vote pâte est bien montée, former des petites boules et y enfermer au centre 2 cuillères à soupe de confit d'oignons.
Selon vos goûts, vous pouvez tout à fait y ajouter quelques raisins secs, noisette ou noix concassées.
Garder un peu de farce aux oignons pour la déco des pains.

Préchauffer le four à 160°C
Poser vos petits pains sur le plateau de cuisson recouvert d'un papier sulfurisé et laisser monter environ ½ heure.
Avant d'enfourner, badigeonner vos pains avec du jaune d'œuf et déposer dessus une c. à café d'oignons rouges confits.

Comme il me restait de la pâte et de la farce je l'ai décliné façon « pizza », une variante que tout le monde a appréciée,
Et voilà le résultat !
Alors vous voyez, il n'y a pas de quoi pleurer...surtout quand personne ne « soufre ».

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin salé

Repost 0

Publié le 17 Mai 2009

Le pain aux olives  c'est trop bon !!!!
Oui, mais c'est encore mieux quand on en fait qu'une bouchée....
J'ai réalisé récemment ma recette "classique" façon pain de mie que l'on coupe en tranches et que l'on mange nature ou tartiné, à sa guise.
Puis  je me suis dit que la version "baby" serait encore plus appétissante et se laisserait manger sans aucun effort :  Pas le temps de se demander comment l'agrémenter, il est déjà avalé...
Voici donc quelques bouchées de plus pour les apéritifs imptomptus.
Elles supportent parfaitement la congélation et s'accomoderont à toutes les saisons.
Alors quelques olives, une touche d'hulie...d'olives, une poingée de graines de pavot et de sésame doré pour plus de croquant et en avant pour des petits pains aux accents du sud qui vous feront peut être perdre le Nord...






Ingrédients :
500 g de farine
200 ml d'eau tiède 
40 g de levure de boulanger (1 cube)
10 g d'huile d'olive
10 g de margarine
20 g de sucre
2 c. à café de sel
4 c.à soupe d'olives vertes (ou noires ou les 2)
Pavot bleu et Sésame doré (ou autres graines elon vos goûts)
1 jaune d'oeuf pour la dorure

Préparation :
Délayer la levure dans l'eau tiède.
Mélanger tous le reste des ingrédients ensemble (sauf les graines pour la déco)
Mouiller avec l'eau et la levure et mélanger jusqu'à obtenir une pâte homogène.
La pâte doit être souple et un peu collante , pas de panique, c'est normal.
Laisser reposer à température ambiante environ 1 h.
Egoutter les olives et les détailler en petits dés, les ajouter à la pâte et pétrir à nouveau pour bien les intégrer à la pâte.
Mettre la pâte dans des petits moules individuels en silicone et laisser gonfler 1/2 heure.
Badigonner de jaune d'oeuf et parsemer de pavot bleu et de sésame.
Enfourner à 160 °C et retirer lorsque les pains ont pris couleur.

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin salé

Repost 0

Publié le 12 Mai 2009



Pause café ?

Je vous propose un petit tête-à-tête avec les derniers venus dans ma boîte à gâteau.

Réservez-leur un accueil gourmand car ils se sont fait beaux pour vous !!!!

Des sablés ? Non, non une pâte à cookies revisitée, rayures et zigzags  sont au rendez-vous pour cette nouvelle collection « Cookies décalés » signée Grain de sel & Pain de Sucre.

Croustillants à souhait mêlant le fondant de l'amande et la force du chocolat c'est une explosion de gourmandise idéale pour le goûter...et tout en originalité

Les filles ont adoré, « trop rigolos ces gâteaux ! », donc, franc succès pour cette première sortie en public, mes « pseudo cookies rayés et zigzagués »sont désormais rassurés, et assument leur nouveau look sans complexe, alors suivez la mode.....

Bonne dégustation !

 


 

 

Ingrédients :

1 œuf

280 g de sucre (140 g sucre roux + 140 g sucre blanc)

1 sachet de sucre vanillé ou extrait de vanille liquide

350 g de farine

1 sachet de levure chimique

250 g de margarine ramollie

50 g de poudre d'amandes

50 g de cacao sucré en poudre (type Nesquik)


Préparation :

Mélanger ensemble : la farine, l'œuf, les sucres, la levure la vanille et la margarine ramollie.

Une fois la pâte homogène , la séparer en 2 parties égales.

Dans l'une ajouter la poudre d'amande.

Dans la seconde, ajouter le chocolat en poudre et mélanger jusqu'à ce que la couleur de la pâte soit uniforme.

Mettre au frais pour raffermir la pâte.

 

Etaler la pâte blanche en un rectangle d'environ 25 x 30 cm

Faire de même avec la pâte chocolatée.

Poser le rectangle chocolaté sur celui aux amandes, égaliser les bords si nécessaire.

Couper ce rectangle en 2 dans la longueur de façon à obtenir 2 grandes bandes « bicolores ».

Poser la première bande sur la seconde afin d'avoir maintenant 4 couches de pâtes superposées  avec l'alternance de  pâte blanche et chocolatée.

Appuyer un peu avec vos mains sur ce long « pavé » pour bien souder entre eux les différents étages de pâte.

Envelopper dans du film alimentaire et placer au frais pour qu'il se raffermisse (au congèl pour moi c'est plus rapide).

 

Découper ensuite des tranches d'environ 1 cm d'épaisseur.

Pour former les zigzags,  j'ai découpé mon tronçon à l'aide de la lame qui découpe les variantes au vinaigre (carottes, navets...).

Note : Si vous ne disposez pas de cet outil vous pouvez tout à fait découper au couteau classique, vos tranches seront lisses mais tout aussi bonnes...

 

Déposer au fur à mesure les tranches, à plat, sur le plateau de four recouvert de papier sulfurisé et cuire environ 20 minutes à 160 °C.

Attention, les biscuits durcissent e refroidissant , ne les faites pas trop cuire...

 

  

 

 

 

 

 

 

  

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin sucré

Repost 0

Publié le 5 Mai 2009

 

Ok alors là, c'est l'échec total, depuis que j'ai publié ma glace en suppliant l'Eté de pointer son nez, c'est la cata :  il fait froid et il pleut !!!!

Bon et bien puisque c'est comme ça , retournons aux valeurs sûres de l'hiver : les soupes et veloutés en tout genre.

 

Je ne sais pas pour vous, mais quand on rentre  tout ébouriffés de ce vent désagréable qui souffle dehors, parfois même mouillés d'une bruine détestable qui vous transie de froid, il y a un cocktail qui fonctionne plutôt bien : Douche chaude & feu de cheminée.

Bon, je n'ai pas la cheminée, je ne peux pas prendre la douche à votre place, en revanche, voici une recette de soupe qui vous réconfortera....

 

 


Ingrédients pour 6 personnes :

 6-8 tomates fraîches bien mûres:

 2 oignons

 Quelques feuilles de menthe fraîche

 2 c. à café de concentré de tomate

 1 bocal de pois chiches précuits (ou conserve)

 4 verres d'eau

 

 Préparation :

 Faire bouillir les tomates quelques minutes, retirer la peau  et les couper en 2  et les égoutter (vous pouvez procéder à cette étape par avance et même congeler vos tomates une fois égouttées).

 

 Hacher finement les oignons. 

Laver abondamment la menthe, séparer le feuilles et les hacher finement. 

Astuce : Pour ma part, je prépare la menthe d'avance. En générale j'achète 1-2 bouquets d'un coup puis je les lave, les hache et les congèle en petits cubes (moules silicones). Ainsi au moment de faire ma soupe, je n'ai plus qu' à jeter dans celle-+ci quelques cubes de menthe congelée. Je procède de la même manière avec le basilic, le coriandre l'aneth etc.....C'est méga pratique !

 

 

 

Dans une marmite, faire revenir les oignons dans une c. à soupe d'huile.

 Y ajouter les tomates, le concentré  et la menthe.

 Saler, poivrer et faire revenir  le tout ¼ d'heure.

 Ajouter l'eau et laisser cuire à couvert une bonne heure.

 Mixer la soupe.

 Si elle est trop épaisse l'allonger avec un peu d'eau .

 

Rincer et égoutter les pois chiches puis les ajouter dans la soupe et faire cuire encore un petit quart d'heure.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin salé

Repost 0

Publié le 30 Avril 2009



Pas toujurs facile de trouver des idées simples et rapides pour garnir un apéritif, non ?
Voici une petite nouveauté dont vous me direz des nouvelles....





Il s'agit de découpe dans des tracnhes de pain de mie,  des minis fonds de tartelettes  à l'aide d'un emporte pièce : Jusque là , c'est un canapé ds plus banl, alors je continue....

La "new touch'" c'est de "foncer" avec ces "ronds" de pain de mie des petites empreintes en silicone comme s'il s'agissait de tout aure pâte.
 Puis,  les passer au four quelques minutes pour qu'ils soient dorès à souhait, et hop, voilà des fonds de tartelettes croquants et légers comme des biscottes :

Voue vous pouvez garnir à l'infini selon  vos idées et vos envie et ce avec toute sort de "tartinade".
Pour moi c'était Tarama, Guacamole et Mousse de thon "maison" mais vous pouvez la jouer provençale en les garnissant de tapenade, crème d'artichaut ou de poivrons ou bien encore de "cream cheese" pour la version fromage.....
Laissez donc voss papilles vous guider et vous aurez un tas didées !

PIngrédients pour environ 16 toasts tartelettes :
4 tanches de pain de mie moelleux : nature ou complet  (très bon avec une mousse de saumon et un brin d'aneth !)
Guacamole :
2-3 avocats bien mûrs
1 petite échalotte
1 citron
Sel,Poivre
Du piment ou tabasco (si vous l'aimez relevé)
Mousse de thon :
1 petite boîte de thon au naturel égoutté
1 c. à soupe de mayonnaise
1 c. à café de vinaigre blanc
1 petit oignon nouveau (ou échalotte)
Sel,Poivre

Préparation:
A l'aide d'un rouleau à pâtisserie , étaler les tranches de pain de mie pour qu'elles soient bien fines (comme une pâte clasique).
Puis,  découpez à l'emporte pièce (dont la taille correspondra bien sûr à vos moules en silicones....) vos fonds de toasts.
Garnir les moules avec les "rondelles" de pain de mie en prenant soin de faire un petit rebord et enfournerz quelques minutes à 160°C.
Attention : Ne pas les oublier au four, ça cuit très vite !

Mais que faire des "chutes" de pain de mie ?
Pas de panique , "Rien ne se perd, rien ne se créee, tout se transforme".
Mettre les chutes dans un plateau distinct au four à même température.
Une fois dorées, mixez ces "chutes" pour en fiare de la chapelure toujours utile....

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin salé

Repost 0

Publié le 28 Avril 2009

 

 

 

En attendant que l’Eté frappe à notre porte, allons le chercher …

Comment ?

Pourquoi pas en faisant des glaces ?

Excellente idée qu’à eu TRINIDAD pour la 31ème édition du KKVKVK….

A cette occasion, je vous propose une verrine pleine de fraicheur à consommer SANS modération.

En général, ces petites verrines remportent un franc succès et ont toujours un goût de...trop peu !

La p’tite couche de sablé émietté donne une note « crunchy » à ces sorbets onctueux et permet de faire une pause gustative entre les 2 étages de saveurs (encore une excuse pour se rajouter des calories dans un tout p’tit verre comme ça…)

Si vous n’avez pas le courage de faire les sablés vous pouvez très bien les acheter ou les remplacer par d’autres biscuits en fonction de ce que vous aurez sous la main.

 

Pour le reste, le cadre idéal de dégustation est bien entendu, un grande plage de sable fin, un soleil de plomb, quelques palmiers, une douce mélodie de vagues qui nous bercent…..

Bon allez on se réveille !! Retour à la réalité de ce splendide tableau, il ne vous en  reste, pour l’heure, que la verrine vide devant vous !

Alors pour un peu de rêve et quelques cuillères de bonheur, on se met vite au boulot si on veut la glace pour le dessert de ce soir !!!!!

 



 


Ingrédients pour les sorbets :

Sorbet framboise :

250 g de framboises fraîches ou congelées

100 g de sucre

Le jus d’1/2 citron

1 c. à café d’agar-agar ou éventuellement de maïzena

 

Sorbet mangue :

250 g de chair de mangue fraîche ou congelée (type « PICARD »)

100 g de sucre

Le jus d’1/2 citron

1 c. à café d’agar-agar ou éventuellement de maïzena

 

Les sablés breton (10 minis):

30 g de sucre

1 jaune d'œuf

75 g de beurre ou (margarine goût beurre pour moi)

100 g de farine

1 c. à café de levure chimique

1/4 c. à café de fleur de sel

 

Préparation des sorbets :

Faire cuire les framboises avec le sucre et le jus de citron.

Mixer le tout puis passer la purée de framboises au chinois (tamis très fin ou encore la centrifugeuse de certains robots ménagers)  afin de séparer le coulis des pépins.

Remettre le coulis à chauffer avec 1 c. à café d’agar-agar (ou la maïzena) en comptant 2 minutes à partir de l’ébullition.

Verser dans un récipient et faire prendre en sorbetière

Si comme moi vous n’en avez pas : Faire prendre au congélateur environ 1 heure puis, lorsque la glace commence à prendre (crémeuse), y verser le blanc d’œuf monté en neige et bien remuer le tout.

Remettre au congélateur et à 2 –3 reprises , sortir la glace et y plonger quelques instants un pied mixer , pour lui donner toute son onctuosité .

 

Procéder à l’identique pour le sorbet mangue. C’est plus rapide étant donné que l’on peut mixer le fruit cuit tout de suite, sans avoir à en retirer les pépins.

 

Préparation des minis sablés (à émietter…ou pas !) :

 

 

 

 Laisser le beurre ramollir à température ambiante, il doit avoir une consistance « pommade »
Battre ensemble les jaunes avec le sucre puis ajouter le beurre pommade,
Bien mélanger puis ajouter la farine, la levure et la fleur de sel.
Etaler la pâte au rouleau entre 2 feuilles de papier sulfurisé.
Si elle est trop molle, la placer au frais le temps qu'elle se raffermisse.
Découper des ronds ou autres formes à l'aide d'un emporte pièce puis les placer à nouveau frais 115-20 minutes.
Enfourner à 160°C et arrêter la cuisson lorsqu'ils sont dorés.
Laisser refroidir.

 

 

 

Le dressage :

Prendre une verrine et en décorer le contour de grains de sucre colorés (prendre par exemple la couleur d’un  des 2 sorbets).

Déposer au fond une première couche de framboises, puis une couche de sablés émiettés puis la glace à la mangue.

On peut aussi jouer sur les textures et mettre en dernier un granité de mangue en dernier (si votre glace n’est pas assez onctueuse par exemple).

Surmonter le tout de framboises fraîches et d’1/2 biscuit.



Bonne dégustation et laissez moi vos commentaires  

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin sucré

Repost 0

Publié le 24 Avril 2009

Coucou,

J'ai enfin pris le temps de me pencher sur ma "bannière" , j'aurai dû commencé par ça, certes mais faute de temps, je suis allée à l'essentiel.
Cette bannière est comme ma cuisine , elle est "faite maison", je pense qu'elle mérite une améliotation, je dois y ajouter un bon "grain de sel"....
Je suis ouverte à tous vos conseils en "bannières" , n'hésitez pas à critiquer c'est constructif ! Je sais que certains blogs font appel à des "spécialistes de la bannière", pourquoi pas ?
J'attends vos commentaires...bonne journée.


Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Repost 0