Articles avec #coin sale tag

Publié le 8 Septembre 2011

Coucou me revoilà.....oui , oui je sais , vous pensiez que j'avais disparu de la blogosphére ? Et bien non c'est juste qu'il y a eu de gros problèmes de connexion, puis les vacances, puis à nouveau des problèmes de connexion, puis la rentrée scolaire, puis l'adaptation en crèche , je continue ?

Bon, vous aviez bien compris que ce n'est pas l'envie qui memanquaitde pianoter sur mon clavier pour p artager avec vous de nouvelles aventuresculinaires, bien au contraire !

D'ailleurs, je crrois bien que mon ordi me boude , alors au boulot pour notre réconciliation !!!!

Pour fêter nos retrouvailles je vous propose de superbes petits pains encore plein de soleil, histoire de faire durer l'été dans le paysage gris de notre rentrée....

Des petits pains moelleux auxquels le safran donne un jolie couleur jaune et dont lgoût est réhaussé par le mélange huile d'olive / tomates séchéeset oignons frits (crispy). En une bouchée vous serez conquis : moelleux, croquant et saveurs sont au RDV , sans plus tarder , la recette !

pain au safran

 

Ingrédients pour 15-20 petits pains d'environ 40 g chacun:

500 g de farine

2 oeufs

1 dose de safran pur

1 c.à café de sel

45 g de sucre

1 cube de levure de boulanger

150 g de jus d'orange ou d'eau (ou moitié/moitié)

55 g d'huile d'olive

2 poignées d'oingnons frits (ou + selon les goûts)

20 quartiers de tomates séchées


Ptéparation :

Dans un 1er temps , procéder comme pour une pâte à pain en mélangeant tous les ingrédients SAUF les oignons et les tomates .

Pour cela délayer la levure dan le liquide choisi et tièdi au préalable.

Dans un petit verre délayer la dose de safran dans 4 c.à café d'eau tiède.

Mélanger ensuite : Farine,oeufs,sucre,sel, safran dilué et huile d'olive .

Incorporer enfin progressivement la levure délayée.

Lorsque la pâte est homogène la laisser monter pour qu'elle double de volume.

Lorsqu'elle est bien gonfléel la faire redescendre à la main et y ajouter les oignons crispy.

Façonner des petits pains (boules) de 40 g chacun . Faire un petit creux au milieu de chacun d'eux dans lequel vous déposerez des dés de tomates séchées.

Laisser gonfler à nouveau puis enfourner à 170°C (four chaud) pendant 20 minutes.

A la sortie du four , passer sur chaquue pain un pinceau imprégné d'huile d'olive et laisser refroidir....un régal !

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin salé

Repost 0

Publié le 5 Mai 2011

Hello à tous,

N0ombreux et nombreuses sont ceux qui desespèrent ppour faire "avaler" car il ne s'agit même plus d'en "manger, des EPINARDS à leurs enfants......

Une fois le beau discours récité  sur ce légume réputé riche en fer qui fait de gros biscotos eh ben....c'est la panne sèche côté idée.
Qui plus est, inutile d'essayer "POPEYE" nos enfants ne connaissent absolument pas ce héros "has been" de notre enfance , il faut donc passer à autre chose ou bien tout simplement renoncer !

Dommage de renoncer.......Ne vous découragez pas ,il existe un plat qui mettra fin à tous les blablas , une véritable trève dans la petite guerre "pour les légumes verts" ......je vous présente donc les lasagnes  épinards / saumon surnomé : "La réconcilation" !

 

LasagnesEpinardsSaumon

 

 

Ingrédients :

1 dizaine de feuilles de lasagnes crues 'PANZANI pour moi)

500-700 g d'pinardscongelés hachés ou en branches 

200 g de saumé fumé 

3 c.à soupe de chapelure

 

Béchamel :

1 l de lait

60 g de farine 

60 g de beurre

5 c à soupe de gruyere râpé

1/2 c.à café de muscade en poudre

Sel,poivre

 

Préparation :

Décongeler les épinars puis les égoutter dans une passoire. Il faut bien appuyer sur les épinards pour en retirer le maximum d'eau.

Mettre ensuite les épinards dans une poele anti-adhésive et les dessecher quelques minutes en remuant à la cuillère afin qu'ils rendent leur excédent d'eau.Eteindre le feu et réserver.

Pour la béchamel, faire fondre le beurre puis ajouter la farine doucement et remuer .

Ajouter progresivement, le lait.

Saler,poivrer,"muscader".

Laisser épaissir la béchamel à feu doux en remuant sans cesse.

Lorsqu'elle commence à épaissir ajouter le fromage râpé et retirer du feu.

Prélever 1/2 de la quantité de béchamel  et la mettre de côté.

Mélanger la béchamel restante avec les épinards puis réserver.

Faire cuire les lasagnes 5 par 5 (pour éviter qu'elles ne se collent entre elles) dans une casserole d'eau bouillante.

Les égoutter délicatement sur un torchon .

Huiler légerrement le fond de votre plat à lasagnes et déposer une première couche de lasagnes en faisant attention de recouvrir toute la surface du plat.

Déposer par dessus une première couche du mélange epinards/béchamel puis recouvrir avec les tranches de saumon fumé.

Recouvrir l'ensemble avec une nouvelle couche de lasagnes.

Renouveler l'opération epinard/bechamel puis lasagnes (sans saumon cette fois).

Terminer en saupoudrant de chapelure et en versant le reste de béchamel nature mis de côté en début de préparation.

Parsemer de gruyere  râpé et enfourner à 180°C jusqu'à ce que les lasagnes soient bien gratinées. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin salé

Repost 0

Publié le 3 Mai 2011

Coucou......

Non,non je n'ai pas abandonné mon blog , je l'ai juste mis entre parenthèse quelques semaines.....

Me revoilà donc , de très bonne humeur avec ce superbe soleil qui nous donne un avant goût d'été !

Bon alors voici les beaux jours et quand il fait beau il se passe plusieurs choses  :

La 1ère : On a bien moins envie de cuisiner puisqu'on préfère être dehors avec nos petirs bouts qui gambadent partout

La seconde : On a bien plus envie de recevoir ses amis en été, les journées sont plus longues et le moral semble toujours dopé par les rayons U.V......

Bon alors comment fait-on pour recevoir ses amis sans passer plus de temps à cuisiner ??

Bah on fait simple et efficae, frais & léger et dans cette idée je vous propose des petits canapés apéritifs simples à réaliser....

RoulessurimiGuagamoleEnCanape

 

Ingrédients Pour une quinzaine de canapés :

4 avocats bien mûrs

Le jus d'1/2 citron 

Sel,poivre

4 tranches pain de mie

1 paquet de batonnets de surimi

 

Préparation : 

A  l'aide d'un emporte piece ou d'un verre de petit diamètre (type verrine) découper vos canapés dans le pain de mie.

Lorsqu'ils sont tous découpés, les placer sur un papier sulfurisé, déposer sur une plaque de four et enfourner 5-10 min à 180°C.

Lorsquu'ils sont bien dorés les retirer du four et laisser refroidir de côté.

Pour les roulés surii-guacamole :

Préparer le guacamole en écrasant à la fourchette  la chair des avocats. Ajouter citron,sel et poivre. (Cette étape peut se faire au mixer la cosnistance du guacamole sera alors plus lisse).

Une fois le guacamole réalisé, prendre les bâtonnets de surimi 1 par un puis les dérouler complètement pour obtenir plusieurs larges bandes

Sur votre plan de travail , déposer une 1ere bande de surimi et la tartiner de guacamole sur toute sa longueur.

Recouvrir d'une seconde bande de surimi , tartinter à nouveau.

Ensuite il s'agit de rouler  votre réalisation  de la gauche vers la droite (et non pas de bas en haut !!!) afin d'obtenir un petit boudin.

Une fois  cela réalisé découper avec un couteau bien tranchant de larges tranches pour obtenir vos petits "makis" surimi-guacamole.

Avant de servir tartiner les canapés d'une fine couche de mayonnaise puis déposer dessus votre petit maki, garnir avec une pointe de sauce coktail(mayo + ketchup)  et hop terminé !!!

 

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin salé

Repost 0

Publié le 14 Février 2011

Rencontre colorée entre poireaux et pomme de terre douce...

A priori un mariage de raison entre ce belâtre "vert" de rage à l'idée de devoir cohabiter avec cette demoiselle si "douce" mais qui a toujours la patate !!

Après qiuelques négociations bien assaisonnées c'est finalement un excellent duo  de saison.........On assiste contre  toute attente à des poireaux  "fondant" de bonheur pour cette compagne haute en couleurs 

Zoom sur ce couple qui a du gout et qui saura vous faire aimer l'hiver.....

 

FonduePoireauxPDTdouces2

      Ingrédients :

4-5 poireaux 

1  c.à soupe de beurre

3-4 patates douces oranges

5 pommes de terre jaunes à chair ferme

1 petite botte d'oignons nouveaux

2 gousses d'ail

Huile d'olive,

Sel,thym

 

Préparation:

Nettoyer les poireaux à grande eau et en conserver essentiellement le blanc  (le vert pouvant servir pour une tarte ou une soupe).

Découper les blancs en dés puis les ébouillanter dans une casserole remplie d'eau salée pendant 5-10 minutes.

Les rincer à l'eau froide puis les égoutter et réserver.

Faire fondre le beurre dans une poêle  puis y jeter les poireaux,saler,poivrer et retirer du feu lorsqaue les poireaux sont bien tendres et fondants.

Pour la "déclinaison de pomme de terre":

Eplucher les pommes de terre douces et normales puis les rincer.

Couper des tranches dans le sens de la longueur puis à l'aide de petits emportes pièces découper toutes sortes de formes "DANS" chaque tranche de pomme de terre.

Conserver les "chutes" de pomme de terre pour la purée.

Une fois toutes les fleurs de pomme de terre réalisées, les mettre dans un récupient , saler,poivrer, ajouter le thym et arroser d'huile d'olive.

Bien mélanger le tout puis étaler sur le plateau du four (recouvert de papier sulfurisé ou alu)  puis lancer la cuisson en mode "grill".

Lorsque les pommes de terre sont tendres , les retirer puis les réserver.

 

Pour la purée, faire revenir l'ail écrasé et les oignons nouveaux hachés finement dans une c.à soupe d'huile d'olive, ajouter les chutes de pomme de terre (jaune et orange).

Ajouter une c.à café de bouillon de volaille , couvrir d'eau et laisser cuire à feu moyen pendant 1/2 heure.

Lorsque les pommes de terre sont cuites , les réduire en purée en y ajoutant à nouveau 1 c.à café d'huile d'olive.

 

Pour le dresssage, prendre des petits moules ronds assez profonds, garnir les contours de "fleurs" de pomme e terre puis remplir avec la fondue de poireau.Bien tasser et démouler dans l'assiette.

Déposer à côté le méli-mélo de pomme de terre et 2 quenelles de purée de pomme de terre douce.

C'est un parfait accompagnement avec tout type de poisson.

Pour nous c'était saumon poêlé.

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin salé

Repost 0

Publié le 24 Janvier 2011

Moi j'adore le poisson et en particulier la Perche du Nil un poisson blanc à chair ferme que je cuisinai jusque là à la marocaine(ail,coriandre,poivrons rouge,piment doux...)

Seulement un soir panique à bord résultat de ma journée "marathon" passée à l'extérieure à laquelle se sont ajoutées courses et autres biberons. un peu de rangement donc puis à ma grande surprise, non, non je ne rêve pas il est déjà 16h30 !!!

Je file chercher mes poulettes SAUf qu'en rentrant il faut trouver une idée ULTRA rapide pour le repas du soir et faire avec un frigo en total dépression si vous voyez ce que je veux dire....

Mais au fin fond de mon congélo, béni soit-il, se cahce un paquet de Perche du Nil (j'adore quand sa rime !!!) ainsi qu'un paquet de fèves pelées . N'ayant pas l'embarrass du choix ce sera forcément la composante de mon repas, alors on se creuse et on avance..

Après un bon coup de collier, beaucoup  d'agitation voilà le résultat....Ah oui  j'oubliai...les feèves ça ne nourrit paas son homme, il me fallait donc un accompagnement plus consistant, une idée ? 

Bah une purée (y a que ça qui rime avec idée, non je plaisante !!!!),

Oui mais une purée qui a du charme puisqu'elle sera parme !

Tout ça à cause de mes petites "vitelottes" qui se languissait  au Pays des pommes de terre délaissées.

Pas question de les laisser faire la tête ces si jolis pommes de terre violettes,

Bon arrêtons la poésie place aux photos juste ici

 

 Perchedunil2

Préparation: .

Echalotes, coriandre pour le goût, jus de citron/orange pour le peps et c'et parti.
On fait d'abord mariner la perche (décongelée auparavant) dans le jus d'agrumes .
On ébouillante les fèves 3-4 minutes dans un grand volume d'eau salée  puis on les rince à l'eau froide pour garder leur superbe couleur bien verte On réserve
On fait revenir les échalotes et le coriandre frais ciselé, on ajoute le poisson.
Lorsque la perche est dorée de chaque côté on jette les fèves, on sale ,on
remue (délicatement) et couvre après avoir ajouté 2-3 c.à soupe d'eau pour terminer la cuisson du poisson

 

Pour la purée rien de plus simple : Peler les pdt violettes ainsi que  quelques pdt "classiques" pour purée (2/3 de vitelottes, 1/2 de classiques).

Couper toutes les pommes de terre en dés , les rincer , les égoutter puis les faires revenir 2-3 minutes dans une marmitte avec 2 gousses d'ail.

Recouvrir d'eau, ajouter du sel.

Lorsque les pdt sont cuites , passer au moulin à purée terminer en ajoutant 3 à 4 c.à soupe d'huile d'olive.

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin salé

Repost 0

Publié le 4 Janvier 2011

 

Par ce froid hivernal rien de tel qu'un cSlin d'oeil du ud dans nos assiettes pour

ensoleiller nos repas.

Je vous propose donc un petit Millefeuille salé idéal pour agrémenter viandes rouges ou blanches ou encore un poisson.

 Ici, la pomme de terre douce (orange), valeur sûre de l'hiver se marie sans mal avec son invitée plus estivale : l'aubergine mais aussi son acolyte déclinée en "caviar".
"Le Sud" signe enfin une dernière touche de saveurs typiques à travers la tomate séchée et le basilic frais.

millefeuille2

Ingrédients : 

Pour le millefeuille :

Pâte feuilletée

2 aubergines

2 petites pommes de terre douves

huile d'olive (en quantité suffisante)

Quelques feuilles de basilic frais

Quelques quartiers de tomates séchées

Pour le caviar d'aubergines :

1/2 boîte de tomates concassées

2 c.à soupe d'huile d'olive

1 oignon

1 aubergine

 

Réalisation du caviar d'aubergines :

Celui ci sera tartiné sur chaque carré de pâte feuilletée.

Faire griller l'aubergine entière avec la peau en la mettant au gril du four ou sur un gril à viande.

Lorsque l'aubergine est totalement ramollie , la couper en 2 puis extraire la chair vec une cuillère.

Mettre dans une passoire cette chair pour en retirer l'excédent d'eau.Réserver.

Hacher finement les oignons, le faire revenir dans l'huile d'olive.Lorsqu'il devient translucide, ajouter les tomates concassées puis la chair d'aubergines.Saler, poivrer.

Faire revenir à petit feu pour que le caviar perde toute son eau et réduise.Réserver au frais.

Préparation des légumes :

 Laver les aubergines et tranchez les dans le sens de la longueur  en gardant la peau.

Les tranches ne doivent pas être trop fines pour rester tendres au four.

Eplucher la pomme de terre douce et procéder de même.

A l'aide d'un pinceau trempé généreusement dans l'huile d'olive , badigeonner les "bandes" de légumes de chaque côté, les saler puis les disposer sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé.

Mettre le four en mode gril au maximum et retourner les "bandes" de légumes lorsqu'elles commencent à dorer et à s'attendrir sur la 1ère face.

Lorsque les légumes sont suffisamment cuits retirer et réserver dans une passoire pour égoutter l'excédent d'huile d'olive.

Montage du millefeuille:

Sur chaque carré de pâte feuilletée cuit un peu plus tôt, étaler une cuillère à  café de caviar d'aubergines.

Prendre un 1er carré de pâte cuite et garnie de caviar puis alterner à 3 reprises la superposition des tranches d'aubergines et pomme de terre douce.
Terminer par un carré de  pâte cuite et garnie de caviar d'aubergines .

Surmonter le millefeuille d'une feuille de basilic frais, d'un quartier de tomate séchée, parsemer de sel de Guérande et piquer le tout d'un cure dent.

chauffer quelques minutes au four avant de servir accompagnée de la sauce de votre plat ou bien, comme ici, d'une réduction de vinaigre balsamique au miel et au sésame.

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin salé

Repost 0

Publié le 5 Octobre 2010

Coucou me revoilà après une longue absence.....

Je vous présente aujourd'hui ceux qui ont été "la mascotte" de l'apéritif  lors des fêtes de Tichri....j'ai nommé les p'tits chaussons fourrés à la salade cuite !

Comment on fait  ?

Bah c'est très simple, il me restait de la pâte à pizza en trop et de la salade cuite à gogo et l'idée s'est imposée à moi....

Alors si ça vous dit de tenter l'aventure continuer plus bas... 

 

 

      ChaussonsSaladeCuite

 

Ingrédients :

Salade cuite :

3-4 poivrons rouges grillés et épluchés par avance

2 c.à soupe d'huile d'olive

4-5 gousses d'ail écrasées ou ail congelé

sel

1 c.à café de sucre en poudre

1 boîte de tomates concassées

 

Pâte à chaussons :

500 g de farine

1/2  verre (plastique) d'huile 

1/2 v de sucre

2 oeufs

1 cube de levure fraîche de boualnger délayé dans 1/2 verre de jus d'orange (pâte

 mezonot)

1/2 verre d'eau uniquement si votre pâte est trop sèche après l'ajout du mélange levure/jus d'orange

1 pincée de sel 

 

Préparation :

Pâte à chaussons :

Mélanger l'ensemble de vos ingrédients secs comme pour une pâte à pizza puis ajouter l'oeuf et enfin  la levure délayé et l'huile.

Lorsque la pâte est homogène , laisser reposer à t°C ambiante (au four à 35°C pour moi) jusqu'à ce qu'elle doubl de volume

 

Passer ensuite à la préparation de la salade cuite. 

Inutile de vous préciser que l'idéal est d'avoir réalisé la salade cuite par avance. 

Pour info, la salade cuite se conserve parfaitement au congélateur.

 

Faire griller les poivrons  sur un gril à viande ou au four, en les tournnat de tous les côtés.

Laisser refroidir les poivrons en les enveloppant dans un papier aluminium puis retirer la peau, les pépins.Couper les poivrons en lamelles puis en dés et les et les faire égoutter dans une passoire.

Pendant ce temps, faire revenir l'huile d'olive, la tomate et l'ail dans une poêle haute.

dès que la tomate commence à réduire, y ajouter les poivrons coupés, le sel et 1vc.à café de sucre pour atténuer l'acidité de la tomate.

couvrir et laisser cuire à feu doux pour que les tomates et les poivrons lâchent leur eau.

Au bout d'1/2 heure, découvrir et laisser réduire la salade cuite jusqu'à ce qu'il y ait le moins de sauce possible.Réserver.

 

Lorsque votre pâte a gonflé, la dégazer doucement puis l'étaler au rouleau sur un plan fariné ou une feuille de silicone.

Attention, il faut étaler la pâte finement car elle gonflera beaucoup à la cuisson.

Détailler ensuite des cercles à l'emporte pièce, y placer au centre 1 c.à café de salade cuite.

Badigeonner rapidement le contour du cercle au blanc d'oeuf (avec le pinceau) puis refermer votre chausson en pinçant bien les bords (l'idéal est d'avoir le "presse chaussons").

Déposer vos chaussons sur votre plaque de four recouverte d'un papier sulfurisé, les badigeonner de jaune d'oeuf puis parsemer de quelques grains de sésame doré.

Enfourner à 160°C et retirer lorsqu'ils sont bien dorés.

Une fois refroidis ces chaussons se congèlent sans problèm.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin salé

Repost 0

Publié le 7 Juin 2010

FAN "invétérée" de pâtes sous toutes les formes, je ne me lasse pas de les agrémenter différemment au grès de saisons...

Voici donc une version parfumée, croquante et légèrement acidulée, bref des pâtes aux couleurs de l'été et de l'Italie qui enverront au diable les calories tant elles raviront vos papilles (je sais ça rime !!! vive les poêmes gourmands...)

Bon appétit !

 

 PatesPestoCourgettesTomates

 

 Ingrédients :
600 g pâtes au choix

50 g de cornichons
4 Oignons nouveaux  
4 Courgettes
25 Tomates cerises
25 cl de Crème liquide entière

6 pincées de  Sel fin
10 cl d’Huile d'olive
100 g de Parmesan

 

Sauce au pesto :

1/2 botte  de basilic
50 g de pignons de pin
5 cl Huile d’olive

1 Gousse d'ail

30 g de parmesan râpé

Préparation :  

Cuire les penne dans l'eau bouillante salée .

Hacher ensemble les feuilles de basilic, les pignons de pin et l'ail jusqu'à obtenir une pâte homogène. Ajouter ensuite un trait d'huile d'olive.
Couper les courgettes en petits dés).
Couper les cornichons en petits dés et les tomates en 4.
Hacher finement les oignons nouveaux.

Dans une poêle chaude, verser un trait d'huile d'olive puis faire revenir les oignons et les courgettes pedant quelques minutes.

Lorsque les courgettes commencent à s'attendrir (elle doivent rester croquantes ), ajouter les pâtes pour finir leur cuisson. Mettre les cornichons et le pistou et le parmesan râpé.

Après quelques minutes, baisser le feu puis ajouter la crème.

Faire cuire jusqu’à ébullition, puis rectifier l'assaisonnement, éteindre le feu et ajouter les tomates.
Mélanger le tout, puis servir en ajoutant quelques copeaux de parmesan pour finir.

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin salé

Repost 0

Publié le 27 Mai 2010

J'ai longtemps cherché une façon de "corser" la purée de pomme de terre douce que je trouvai parfois trop fade.

A force de perseverer, c'est une touche "asiatique" mêlant gingembre, citronnelle et agrumes qui l'a emporté.

  Moi qui suis réticente au gingembre, j'avoue qu'il apporte dans cette préparation le "peps" qui va parfaitement avec la citronelle et le jus d'agrumes, un coktail idéal pour donner du caractère et réveiller la trop "docue" pomme de terre... Et quand douceur ryme avec saveur, de manger il est l'heure !!!!!

   

  PureePDTDocue2

 

   Ingrédients pour 4 personnes  

300 - 400 g de patates douces oranges  

 Quleques  gousses d'ail ou ail congelé haché  

1 bâton de citronnelle (facultatif)  

1 c.à café de gingembre congelé haché (pour moi) sinon frais  

Le  jus d'1 citron 

Le jus d'1/2 orange

5 cl d'huile d'olive 

sel de céleri  

 sel et poivre.

   

Préparation: 

Eplucher et laver les patates douces.  

Les découper en dés puis les faire revenir dans un peu d'huile d'olive.  

Ajouter ail, gingembre et citronnelle puis mouiller avec un peu d'eau puis laisser cuire à feu doux  

 Lorsque les patates douces sont cuites, séparer les patates de leur jus et les réduire en purée 

Compléter avec le reste d'huile d'olive ,le jus d'agrules (citron + orange) et saupoudrer de sel de  céleri.   

Saler, poivrer et servir en accompagnement d'un poisson blanc tout simplement cuit à la vapeur  par exemple  ou encore un rôti de viande.....  

Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin salé

Repost 0

Publié le 16 Mars 2010

Après mes cookies du "Grand continent" , on repart en voyage sur un autre continent : l'Asie, pour un potage pékinois onctueux et plein de goût !!!
Au départ, j'étais partie pour des "blancs de poulet émincés à l'estragon".
Dans cette idée, j'ai donc décongelé mon paquet de blancs de ppoulet la veille a soir.
Or, le matin en les sortant, j'ai réalisé qu'il ne s'agissait pas de blancs mais de hauts+bas de cuisses !!
Pas question de se décourager, j'ai donc découpé la chair du poulet méthodiquement puis c'est en regardant les  "chutes" de poulet que je me suis dit que c'était dommage de les gâcher.
Pourquoi ne pas en faire  un bouillon de poulet pour ce soir ?
Du coup au fur et à mesure de ma prépartion et de mon imagiantion, mon simple "bouillon" s'est transformé en potage pékinois, une improvisation très bien accueillie par tous les membres du jury largement  par le goût très présent du poulet.
Quand aux blancs de poulet à l'estragon, il faudra attendre encore un peu car ils ont été avalés avant d'être photographiés !



Potage PékinoisPoulet 


Ingrédients pour 4 personnes :
2 cuisses (haut + bas) de poulet
1 branche de céleri
2 c. à soupe d'huile
1 gros oignon
4 c.à soupe de sauce soja
1 cube de bouillon de volaille
1/2 l d'eau
1/2 c. à café de sucre
1 c.à soupe de concentré de tomate
2 c.à soupe de vinagreblanc ou balsamique (selon les goûts)
2 c. à soupe de maîzena (ou fécule de pomme de terre)
2 poignées de vermicelles
Sel, Poivre.

Préparaion :
Emicer finement l'oignon et le faire revenir dans l'huile afin qu'il devienne translucide.
Laver le céleri et le détailler en petits dés.
Ajouter, le poulet en morceaux, sel,poivre,sucre et le cube de bouillon de volaille puis recouvrir d'eau.
Laisser mijoter à couvert pour que le poulet cuise et lâche suffisamment de goût dans le bouillon (ne pas hésiter à goûter !).
Ajouter sauce soja, vinaigre et maizena délayée dans un verre d'eau, bien remuer pour ne pas que ça accroche au fond de la amrmitte.
Laisser mijoter à nouveau et réajuster si nécessaire en sel,poivre ou sauce soja pour ceux qui souhaitent un potage plus corsé.
Lorsque le potage commence à s'épaissir, retirer le poulet le détailler en fines lamelles.
Remettre les lamelles de poulet dans le potage, y ajouter les vermicelles et arrêter la cuisson dès que les vermicelles sont cuits.
Pour une note asiatique plus franche, vous pouvez ajouter des jeunes pousses de bambou en lamelles et quelques champignons noirs, tout dépend bien sûr de ce que vous aurez dans vos placards !



Voir les commentaires

Rédigé par cookies

Publié dans #Coin salé

Repost 0